Pourquoi insérer un bouton Facebook « J’aime » n’est pas une solution optimale

les réseaux sociaux

Sur un blog, il est facile d’ajouter des boutons afin que chaque article soit publié sur les réseaux sociaux. Vous pouvez ajouter un bouton pour Twitter, par exemple avec le plugin WordPress Tweetmeme. Ou alors, il est possible d’insérer un bouton Facebook « J’aime », comme on l’avait vu dans un article précédent.

Ainsi, si un visiteur aime l’article, il peut le partager facilement avec ses amis sur les réseaux sociaux, Facebook ou Twitter. Si cette solution est simple à implémenter et peut apporter du trafic vers un site, ce n’est pas forcément la solution la plus efficace, pour plusieurs raisons.

Une solution passive

Insérer des boutons de partage et attendre passivement de voir les visiteurs se battre pour promouvoir un article, c’est être naïf. Certes, les réseaux sociaux permettent de rendre une information virale, qui se transmet d’utilisateurs en utilisateurs. Cela suppose que les visiteurs consacrent du temps à promouvoir l’information pour vous. Est-ce que vous prenez du temps pour partager les articles des blogs que vous suivez ? Si la réponse est non, il y a peu de chance que la réciproque soient vraie.

Un trafic non-ciblé

Les réseaux sociaux sont utilisés généralement pour se détendre. Les contacts qu’on possède ont des centres d’intérêts différents. Si on cherche à partager un article sur un sujet qui n’intéresse pas ses amis, l’information sera peu prise en compte et faiblement relayée. Par exemple, inutile d’espérer que vos équipiers de votre club de sport vont être passionnés par la formation marketing que vous souhaitez vendre.

Au final, ajouter des boutons sociaux sur un site, cela crée des opportunités d’augmenter le trafic d’un site. Il ne faut pas croire pour autant que les résultats seront spectaculaires. J’espère que cela répond plus en détail à un commentaire récent. Si vous avez des questions ou des compléments d’information à ajouter, cela sera un plaisir de lire les commentaires.